La famille des fruits

On trouve tous les fruits frais : pomme, fraise, poire, orange, pastèque, melon, chérimole ou anone, grenade.                      




Un fruit apportant de 10 à 15 g de glucides, il donne de bonnes glycémies consommé en dessert ou en collation. Mais s’il n’y a plus d’insuline active, la glycémie peut remonter même sans avoir mangé et d’autant plus si on mange un fruit.

On trouve également tous les fruits oléagineux, qui influencent très peu la glycémie, mais qui contiennent des lipides bons pour la santé, mais riches en calories : pistaches, cacahuètes, amandes, etc.             



Les châtaignes sont des fruits à part car pauvres en graisses mais riches en glucides.

Il y a également tous les fruits secs, qui sont plus riches en glucides : raisins secs, bananes séchées, figues séchées, dattes sèchées. Vous pouvez consommer des fruits secs, un à deux au repas mais seulement pas plus de deux fois par semaine si l’on doit éviter une prise de poids trop importante.

Les fruits sont très bons en salade, en compote ou cuits, sans ajout de sucre ni de miel sinon la glycémie monte trop !!

Les fruits frais sont une bonne collation.

Les fruits en conserve peuvent dépanner à condition de ne pas contenir de sucres ajoutés. On les reconnaît facilement car il est écrit sur la boîte « au jus ».

Attention aux jus de fruits frais ou non, même sans sucre ajouté, ils font monter la glycémie plus vite qu’un fruit à croquer. Ils sont à consommer uniquement en cas d’hypoglycémie et/ou lors de la pratique du sport.

Si beaucoup de fruits frais sont permis, même les bananes et les raisins, faire toutefois bien attention aux quantités ou portions consommées et au moment auquel on les mange. A voir avec votre diététicienne.
 

Vous avez apprécié cet article, partagez-le avec vos proches sur :

Facebook