Les habitudes alimentaires turques

Caractéristiques générales


 

Dans un premier temps, il faut noter que chaque plat ne contient qu’un ou deux ingrédients principaux. Le but recherché est de mettre ces derniers en valeur et non de les cacher sous des sauces ou autres épices. 

La base de l’alimentation turque est cette sorte de pâte de farine de blé, qui sert à faire une grande variété de pains et de pâtes alimentaires.

Le riz ou pilav, le bulgur (grains de blé concassés) constituent des piliers de la cuisine turque. Dans la cuisine turque il y a une grande consommation de céréales, mais aussi une importante consommation de fruits et de légumes.

Il existe toute une série d’usages concernant la nourriture et le protocole de la table, et ce, parce que la nourriture et l’art de manger occupent une place très importante dans le quotidien des Turcs.

Les repas se font en famille. C’est principalement la femme qui cuisine, c’est à elle que revient tout le mérite du savoir-faire culinaire. Elle essaye de satisfaire les goûts de toute sa famille tout en gardant les traditions culinaires qui se sont transmises de génération en génération.


Les aliments

Les féculents 

Les viandes, volailles, poissons et œufs

 Les légumes

 Les fruits

Les laitages

Les matières grasses

Les desserts

Les boissons

Schéma d’une journée « type » d’un jeune immigré turque 

Organisation des repas


 

Vous avez apprécié cet article, partagez-le avec vos proches sur :

Facebook